Biographie

Photo de l'auteur

Eric Bonnotte

Eric Bonnotte, alias « Coureursolitaires », né en Septembre 1966 !

J’ai débuté le sport à l’âge de 6 ans dans le club de natation de Dole (CNDR) pour « faire comme ma grande sœur ». Apprentissage de la natation (je n’étais vraiment pas doué et avais même plutôt peur de l’eau !) puis compétition jusqu’à l’âge de 20 ans à un tout petit niveau régional.
Je garde de cette époque-là le goût de l’effort long et lent.
A l’âge de 17 ans, je commence à trottiner un peu pour préparer une épreuve d’athlétisme au bac. Plus tard, c’est lors de mon service militaire dans la Marine Nationale dans le sud de la France que je découvre vraiment les joies de la course à pied en pleine nature.
Puis j’ai suivi une évolution très classique : premières compétitions (10, 20 km), premiers marathons… A l’époque, je feuillette quelques magazines tel que « Jogging International » et je bave devant les exploits de ceux qu’on appelle alors les « super-marathoniens ». Quelque chose m’attire comme un aimant vers ces longues distances alors que je n’ai aucune expérience dans le domaine.

En 1993, inscription au « Tour du Mont-Blanc », une épreuve organisée depuis 1987 qui fait, comme son nom l’indique, le tour du Mont-Blanc mais en 4 étapes. Je prends une claque ! C’est ça que je veux faire ! Courir dans la nature, courir dans la montagne, faire des longues distances ! Le pied ! Le bonheur ! Le Graal !
Mais à cette époque-là, c’est un poil compliqué : peu de compétitions existent. Je me rabats sur la route avec un 100 km.
Puis un passage professionnel un peu difficile m’éloigne quelques temps de la course à pied longue distance bien que je continue à galoper sur « le court ». Je reviens à l’ultra en 2000. Le monde du trail est en pleine naissance. On commence à trouver un calendrier fourni. Des épreuves de 50/60/80 km commencent à voir le jour.

En 2000, je termine second du « Challenge des Trails de l’Est de la France » regroupant une dizaine de trails de distances moyennes (50 à 70 km).
En 2002, j’enchaîne Fortiche de Maurienne [120 km, 7500 m+] et Grand raid de la Réunion (Diagonale des Fous)[160 km, 10000m+]
En 2003, je termine 12ième de la première édition de l’UTMB qui verra seulement 67 coureurs franchir la ligne d’arrivée ! Une hécatombe qui positionne d’emblée cette course comme « LA » course de référence. 16 ans plus tard, c’est toujours vrai !

L’Ultra aura marqué mon corps au fer rouge. Je le pratique assidûment et avec joie depuis cette époque-là. Les erreurs de jeunesse sont devenues une véritable force et j’ai acquis une expérience qui me permet généralement de terminer sur les podiums (aujourd’hui, au moins dans ma catégorie d’âge !) des compétitions sur lesquelles je m’aligne.

90 ultras « officiels » courus en 25 ans, c’est peu et beaucoup à la fois : c’est un équilibre trouvé entre motivation et lassitude !

j’espère continuer encore longtemps sur cette lancée, continuer à prendre plaisir à user mes baskets sur les routes et sentiers de la planète !

D’un point de vue professionnel : Doctorat en Sciences Physiques pour l’Ingénieur en 1994 puis une année post-doctorale à l’Université de Tokyo.
Ingénieur R&D chez Schlumberger Wireline and testing dans le domaine du pétrole 1998/1999 à Clamart.
Changement brutal de vie fin 1999 lorsque je deviens professeur des écoles dans le département du Doubs.
Enseignant spécialisé en Institut Médico-Educatif puis en classe de Segpa depuis 2010.
Auteur d’un roman de science fiction paru en 2003 aux Editions Empreintes (Franois) : « Coureurs Solitaires »
Auteur de nouvelles pour enfants/ados dont une publiée récemment chez thebookedition

Signe particulier : humour décalé au quatrième degré, je n’arrive pas à prendre la vie au sérieux !