Ondes et 5 G : Fake news vs. information vérifiée

Dans une vidéo qu’un ami m’a fait suivre, on voit un homme qui prélève une mèche grise un peu rigide d’un sachet plastique. C’est de la laine de verre. Il la dispose soigneusement en cercle sur un support plane, au milieu duquel il dépose un téléphone portable. Le téléphone sonne et la mèche s’enflamme dès la première sonnerie, comme un feu de paille. C’est assez effrayant. Cela ferait une expérience parfaite à montrer à des adolescents sceptiques ou en déni.

Malheureusement je n’ai pas pu répliquer cette expérience. La mèche de laine de verre n’a pas pris feu. Et heureusement aussi car cela voudrait dire que les risques d’incendie seraient grands dans notre environnement quotidien.

Une vidéo similaire a connu un grand succès il y a quelques années. Elle met en scène un groupe de jeunes gens qui font du pop-corn en dirigeant la sonnerie simultanée de leurs cinq portables en direction de grains de maïs. C’est une autre plaisanterie.

Ces anecdotes nous rappellent qu’un nombre important de fausse information circule sur Internet, et qu’il est crucial de toujours se demander si ce que l’on voit est vrai, de vérifier les contenus avant de les faire circuler. Et cela dans le but de ne pas discréditer les informations vérifiées ainsi que le bien-fondé du mouvement de sensibilisation aux dangers des ondes des portables.

Après ce rappel de vigilence concernant les Fake News, je vous offre un échantillon de données issues de mon livre “Les ondes, la 5G et notre santé”, appuyées par des études scientifiques et des sources sérieuses :

– On a enregistré depuis 50 ans une chute délirante de la qualité du sperme. D’une concentration de 71,4 millions par millimètre carré en 1989, nous sommes tombés à 48,8 millions en 2005. Certains experts scientifiques voient dans cette courbe qui décline à une vitesse vertigineuse une menace pour la race humaine. De nombreuses études montrent l’effet des ondes sur la fertilité.

– Au niveau sanguin, une étude a montré des modifications après 45 minutes d’exposition à un téléphone mobile en mode réception. Les globules rouges normalement séparés les uns des autres, se sont agglutinés, appauvrissant la surface de transport en oxygène, rendant le sang visqueux et stagnant

– La 4G a déjà une empreinte carbone aussi importante que l’ensemble du trafic aérien; la 5G arrive avec des promesses de grande efficacité énergétique, mais ce qui sera économisé d’une part sera vite dépassé par la consommation de données. 7,2 milliards de milliards de data ont été échangées par mois en 2017 dans le monde, et les chiffres vont exploser d’ici quelques années avec l’augmentation du nombre de portable ainsi que les 24 milliards d’objets connectés prévus d’ici 2025.

– 9 téléphones mobiles sur 10 dépassent les normes légales DAS (degré d’absorption spécifique), et même ceux de marques haut de gamme comme Apple, Samsung ou Nokia. Cette information est mise en évidence par le Dr Marc Arazi, fondateur de Phonegate Alert.

– Un groupe de scientifiques a lancé un appel international en 2017, demandant

l’arrêt du déploiement de la 5G. La liste compte à ce jour les signatures de 273 médecins et titulaires de doctorats en sciences, originaires de plus de 40 pays différents.

Comme cette brève sélection le montre, “Les ondes la 5G et notre santé” fait un tour de la questions des ondes à électromagnétiques à 360 degrés, en abordant les question de santé et d’addiction, de prévention et de protection, mais aussi en expliquant une partie du contexte politique et légal dans lequel ces ondes sont régulées. Plus de 20 études scientifiques y sont citées, la bibliographie est riche avec une liste de livres, vidéos et documentaires incontournables. Le bonus final : une recette pour réaliser chez soi une puissante préparation antioxidante. Bonne lecture!

Ondes, 5G et électrosensibilité : une médecin met en garde !

19 février 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *